Aller au contenu

Lettre d’information n°2 – Syndicat TALESS

Chèr(e) membre TALESS

Le 17/03/2017 – Lettre d’information n°2

Pour le lettre d’information n°1 voir ici

 

Tout d’abord, nous tenons à vous remercier tout particulièrement de votre confiance. Grâce à votre soutien, TALESS assure la défense de vos droits de citoyens européens.

Depuis le mois de Janvier, le syndicat TALESS a bien pris ses marques en alternant ses techniques de défense juridiques ; de manière passive par la production de documents à l’encontre des caisses et de manière active par l’opposition frontale du syndicat devant les juges des tribunaux de commerce, de sécurité sociale ou en cour d’appel.

Nous défendons votre légitimité devant ce que nous appellerons désormais les zones de non droit ( www.zone-de-non-droit.com ) dans lesquelles règnent en maître la corruption, les dénis de justice, les privations de droits des citoyens, les manquements sur manquements…Notre action pousse les juges dans leur retranchement à tel point qu’ils en sont venus à commettre des actes d’agressivité par des menaces verbales inqualifiables à l’encontre du Président du Syndicat TALESS. Ces actes inadmissibles et répréhensibles démontrent finalement leurs faiblesses,et les limites de leur système.

Depuis ses débuts, votre Syndicat peut mettre en avant les résultats suivants :
  • Une vingtaine de représentation des membres syndiqués. Lors des plaidoiries et selon l’aptitude du juge à respecter le droit des citoyens, tous ont fini par renvoyer les dossiers. Car les juges ne trouvant pas d’échappatoire ne veulent pas ordonner aux caisses de nous fournir les éléments prouvant leur légitimité.
  • Des membres ont bénéficié de désistement des caisses ou de retrait de l’instance, suite aux conclusions de TALESS:  70 000 € ont été sauvés :
  • La réalisation de nouvelles conclusions sur la légitimité des caisses élaborées en partenariat avec des experts juridiques. Ces conclusions remettent en cause le fondement même de leur création et met fin aux ambigüités sur les quelles surfent les juges de la honte.
  • De nouvelles découvertes grâce à nos investigations renforcent la légitimité de notre combat et contraint toujours plus les juges à devoir respecter nos droits.
  • La récusation fait partie de nos droits et elle s’applique lorsque les juges ne rendent plus leurs verdicts au nom du peuple.
 Zone de non droit – Les actes de faiblesse des juges
  • TASS de Grenoble : le 12 Janvier un assesseur du juge menace verbalement le président du Syndicat (voir compte rendu ici du MLPS )
  • TASS d’Evry le 2 février: Le juge refuse de reconnaitre le syndicat.
  • TASS de Alencon, le 3 mars : Le juge appel 8 policiers nationaux pour sortir le président,apres 15 min de plaidoirie du président TALESS.
  • TASS de Dijon : un juge appelle au téléphone un membre TALESS pour le dissuader d’être défendu par le président ( Message laissé sur repondeur)
  • TASS de Vienne: l’avocate signale qu’ils ont reçu des recommandations de l’urssaf « de ne plus renvoyer », la Juge à tenter de suivre les recommandations édictées par la Caisse.

 


Nous avons pris en main le membre Mr Mathieu Mauries contre l’attaque de la MSA. « L’exécution » n’aura pas lieu, car nous sommes tous « Mathieu Mauries ». Son combat est le nôtre. Il est particulièrement préoccupant de voir que la MSA pousse les agriculteurs au suicide ; comme le font d’ailleurs toutes les autres caisses. Nous avions fait un appel à témoin sur ce sujet camouflé par les caisses (voir video:ICI).

 


Par ailleurs, nous avons face à nous un puissant système médiatique muselé et nuisible.

Aussi, nous comptons sur vous pour partager tous les événements émanant de TALESS. Nous prendrons aussi en compte toutes initiatives de votre part, des idées de communication, de stratégie, de partage de vos ressources professionnelles. Toutes les propositions seront les bienvenues.

Pour poursuivre nos activités et atteindre les objectifs fixés par TALESS dans la défense de vos droits

nous nous en remettons principalement aux cotisations versées par nos adhérents. Ces cotisations constituent notre seule source de financement et donc notre véritable indépendance.

C’est pourquoi je me permets de vous relancer pour vous demander de bien nous faire parvenir vos cotisations mensuelles par virement sur le compte TALESS (voir RIB). D’autres moyens de paiement seront proposés prochainement. Le versement régulier des cotisations est essentielle au bon fonctionnement du syndicat et donc à la bonne défense de vos droits. A l’avance merci…

Je vous prie d’agréer, cher(e) adhérent(e), l’expression de mes sentiments dévoués.

 

Stéphanie Holuigue  – Secrétaire Générale

Arnaud Combes  – Trésorier

Hakim Razouane  – Président

 

3 réflexions au sujet de « Lettre d’information n°2 – Syndicat TALESS »

  1. Haboudane Jamel dit :

    Merci d’avoir créer ce syndicat et je suis heureux d’être un de vos adhérents !! Et si je peux de temps à autre participer un peu plus financièrement je le ferais sans aucun soucis car ensemble nous sommes plus fort !!

    Répondre
  2. Thomas dit :

    Bravo, le peuple français vous regarde  et vous admire.
    Pour ma part le jeu n’en vaut pas la chandelle, je vais clôturer et aller me salarier à l’étranger. Mais je suis tout cela de très près et partage sans rêlache sur facebook.
    Personne ne parlera de la liberté d’affiliation ce soir sur TF1, ce pays est devenu tellement abjecte. Merci à vous

    Répondre
  3. nicolet david dit :

    Bonjour
    quel est le montant mensuel des cotisations pour être défendu par vos soins?
    comment vous contacter?
    Cordialement

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *